Voyage Vietnam
 
Voyage vietnam

 

  • slider5
  • sideshows 4
  • sideshow3
  • sideshows2
  • sideshows 1
 
 

Marchés typiques au nord Vietnam

Pour mieux comprendre la vie quotidienne des Vietnamaniens, allez au marché. Les marchés vietnamiens expriment la vie authentique des vietnamiens de la campagne à la ville. ça devient une culture typiques du pays


Marché de Dong Xuan à HANOI

Au nord du quartier des Trente-Six Guildes, le marché Dong Xuan, dont les traits culturels sont typiques, retrace la longue histoire de la formation de Hanoi et de son développement.Marché de Dong Xuan

Il n’est pas seulement un espace de commerce, mais un lieu qui conserve et reflète l’esprit des Hanoïens et  leurs valeurs culturelles.
 

Ce sont les Français qui,  en 1889,  créent ce grand marché sur un terrain vague du quartier de Dong Xuan, considéré alors comme le cœur de la capitale où convergent des produits venant de toutes les régions.
 

Avec la construction  quelques années plus tard  du pont Long Biên, et l’implantation du marché sur une superficie de 20 000m2,  au carrefour de voies terrestres, fluviales et ferroviaires, les activités commerciales connaissent un essor considérable. Il devient également une nouvelle destination pour les touristes et pour les agences de voyage locaux.
 

Pendant la première guerre d’Indochine, le marché Dong Xuan fut un lieu de combats acharnés.

Après plusieurs décennies, Dong Xuan reste toujours le plus grand marché de la capitale. En 2003, le marché a ouvert ses portes la nuit, en faisant une destination appréciée des touristes quand visiter le Vietnam car outre les achats qu’ils peuvent faire, ils peuvent assister à des spectacles divers: hat xâm (air des aveugles), chèo (théâtre populaire) et quan ho (chants alternés).
 

Ces représentations qui contribuent à la préservation des valeurs culturelles traditionnelles,  sont très appréciées par le Centre du Développement de la Musique du Vietnam.

Une étude est en cours pour un élargissement des rues piétonnes afin de célébrer le Millénaire de Thang Long-Hanoi.
 

Par ailleurs, il est également prévu une manifestation annuelle en automne qui aura pour but de faire connaitre aux touristes les particularités de ce grand marché tout en favorisant l’activité des commerçants. Les marchandes porteront notamment le costume traditionnel (l’ao dài, tunique fendue).  Un circuit touristique sur mesure pas cher sera mis en place prochainement.


MARCHÉS DU NORD


Marché de Bac Ha


Le marché de Bac HaMarché êthnique de BacHa, située à une soixantaine de kilomètres de Lao Cai (ville frontière avec la Chine)  est une petite bourgade paisible qui s’anime le dimanche avec son marché grouillant de vie.

Ce marché haut en couleurs est un lieu d’échanges, de transactions mais aussi de rencontres. On y retrouve  plusieurs ethnies minoritaires comme les H’Mongs, les Dao ou les Thai qui attendent impatiemment ce grand rendez-vous hebdomadaire.

Dès l’aube, les montagnards débarquent à dos de cheval ou à pied après plusieurs kilomètres sur des chemins muletiers, quand d’autres arrivent en motos ou mobylettes, lesquelles sont alignées dans les rues en nombre impressionnant.

Vers 8, 9 heures, c’est l’effervescence et une explosion de couleurs. Les femmes H’Mongs ont revêtu leurs robes traditionnelles très colorées et se sont parées de leurs nombreux bijoux, colliers, bracelets et boucles d’oreilles en argent. Ce sont elles le plus souvent qui assurent la vente des produits en tous genres (fruits, viande, poisson, volailles,  tissus, articles de ménages, vêtements, chaussures etc…).

On trouve  aussi des coiffeurs, un homme qui plastifie des documents, des vendeurs de tabac qui fument une grande pipe et de nombreuses échoppes où l’on peut se restaurer.

Dans un pré un peu à l’écart, se tient le marché aux chevaux, buffles et cochons.

Pour toutes les ethnies qui se retrouvent au marché, c’est la grande sortie hebdomadaire, l’occasion de manger ensemble, de boire et d’échanger des nouvelles et pour les jeunes filles de rencontrer  un futur mari.


Marché de Can Cau


Le marché de Can CauA une vingtaine de kilomètres de Bac Ha, se tient le marché de Can Cau, installé à flanc de colline, tout aussi coloré et grouillant de vie qui connait une réputation tout aussi méritée.

Ici, se mêlent H’Mongs dans leurs tenues colorées venus vendre leur production artisanale et Chinois qui tentent d’écouler des objets divers et des étoffes utilisées par les minorités locales pour confectionner leurs costumes. Ils viennent de la ville de Xiaobazi, de l’autre côté de la frontière à 6 heures de marche.
 

C’est aussi le principal marché de bétail: chevaux, buffles, cochons, volailles.

Les touristes n’y trouveront pas des souvenirs de choix, mais la visite pas cher de ce marché reste incontournable pour apprécier la vie locale de ce lieu où se vend l’essentiel: vêtements traditionnels, sacs de riz, ballots de laines grossières, ferronnerie, tabac frais, légumes, fruits etc..

De nombreux stands de nourriture offrent l’occasion de goûter les plats locaux et l’alcool de riz et de maïs.


Marché de Coc Ly


Le marché de Coc LySitué à une trentaine de kilomètres de Bac Ha, ce petit marché haut en couleurs est réputé pour le commerce de buffles et de chevaux. Chevaux, poneys et buffles contribuent encore largement à la vie des champs et au transport dans cette région du nord-ouest.
 

Comme chez ses voisins de Bac Ha ou Can Cau, on y retrouve de nombreuses minorités notamment les H’Mongs fleuris aux costumes colorés. L’intérêt de ce marché, est avant tout sa situation au bord de la rivière Chay, à proximité du petit village de Coc Ly qui garde toutes ses traditions.
 

Le marché a lieu tous les mardis. Dès le petit matin, des petits groupes de diverses ethnies minoritaires, vêtus de leur costume traditionnel, arrivent à dos de cheval ou à pied, souvent après un trajet de plusieurs kilomètres par des petits chemins. Ils apportent leurs productions, telle que maïs, manioc, thé, fruits, miel, vin, artisanat …
 

Le marché est divisé en plusieurs zones et c’est celle prévue pour la vente des buffles qui est la plus animée.
 

L’intérêt pour le visiteur est sans contexte, la zone de gastronomie, où l’on peut goûter le thang cô (abats de cheval), le pho (soupe de nouilles de riz dans un bouillon épicé avec viande de bœuf ou de poulet, des oignons crus émincés et des feuilles de coriandre fraiche)
 

Ce marché possède et conserve toutes les caractéristiques des marchés de montagne du Nord du Vietnam et y déambuler est un plaisir unique.
 

Après la visite du marché de circuit en individuel pas cher, une promenade en bateau en remontant la rivière Chay permet de contempler  de magnifiques  paysages et observer la vie locale: paysans et leurs buffles et pêcheurs.  

 

 

 

logo 5 logo 4 logo 3 logo 2 logo 1