Voyage Vietnam
 
Voyage vietnam

 

  • slider5
  • sideshows 4
  • sideshow3
  • sideshows2
  • sideshows 1
 
 

Têt Nguyen Dan

Le Têt Nguyen Dan
C’est la fête la plus importante du Vietnam, c’est le Tet du nouvel an - Tet Nguyen Dan (Nguyen = commencement et Dan = matin) on l’appelle aussi Tet ta = notre Tet pour le distinguer du Tet de nouvel an occidental. Dans le temps le plus ancien, l’année commençait au mois ayant pour signe zodiacal Ti (la souris), qui est le premier signe du cycle devenu le 11 è mois de l’année depuis l’influence chinoise a fait adopter par les Vietnamiens le mois de signe Dan (le tigre) comme premier mois de l’année. Malgré cette influence chinoise pour déterminer le commencement de l’anée, le Tet ta reste imprégné des caractères spécifiques de la culture traditionnelle des Vietnamiens.
 

Le Têt Nguyen Dan est l’occasion unique dans l’année d’une réunion de la totalité de la famille, des ancêtres, et des génies protecteurs. Tous les membres de la famille, où qu’ils puissent résider ou travailler, se doivent de rentrer au bercail passer le Têt en famille, les âmes de tous les ancêtres sont conviés à revenir avec les descedants; tous les génies tutélaires et protecteurs voient leurs autels veillés avec sollicitude. Le Têt est un véritable rassemblement. Le caractère communautaire du Têt se manifeste dans l’usage de se souhaiter la bonne année-Mung Tuoi-littéralement: Se réjouir et se féliciter de l’âge. Traditionnellement, au Vietnam, il n’y a pas de fête d’anniversaire: tout le monde a un an de plus à la nouvelle année, c’est à dire au Têt.
 

L’importance de la fête de nouvel an au Vietnam
 

À l’approche du Tet, les vietnamiens se lèvent à l’aurore pour aller faire des emplettes de produits alimentaires secs ou en conserve et les mettre en réserve, de peur de ne plus en trouver, et certainement bien plus chers si on les achetait aux derniers moments. Palourdes sèches, vessies de poisson soufflées, ormeaux, rehausseur de goût, asperges, ailerons de requins…tout a été serré dans le cellier.
 

Même cela n’est pas suffisant, il faudra encore quelques estampes de coq, de cochon et surtout de “ Monsieur Chance” et “ Monsieur Fortune” pour les coller aux deux battants de la porte d’entrée, et puis une boite de “miroir” pour faire briller les cuivres, et puis un peu plus de champignons noirs pour les fromages du Têt…et puis, au Têt, dans toutes les maisons, il faut une branche de pêcher en fleurs ou un pot de prunus, et un pot de chrysanthèmes, un pied de roses rouges, ou d’azalées écarlates pour donner plus d’éclat à la fête; dans certaines familles, un Tet sans une paire de coupes d’orchidées dans le décor manque absolument de splendeur. Le bahut à thé, le grand lit et le salon en bois de fer doivent être briqués avec des feuilles sèches de bananier et non pas avec de l’encaustique; les cuivres, avant de recevoir le mirror, doivent être nettoyés à la cendre de bois et à la balle de paddy; il faut imprégner le carrelage en brique avec de l’huile d’arachide pendant une nuit, l’essuyer, puis ne faire briller qu’un ou deux jours avant la fête.. Rien que de la bagatelle comme ça et on ne voit pas le temps passer!
 

Le marché du Tet
 

Le marché du TetLe marché du Tet possède une force d’attraction réellement magique: tout nous paraît plus beau, on trouve tous les gens plus accueillants et on a envie de tout acheter.
 

Pendant les journées qui précèdent, les marchés débordent de fleurs, les branches de pêchers et de pruinier aux fleurs jaunes (cây mai). Il faut sans oublier nettoyer l’autel des ancêtres, disposer les services à thé en porcelaine rose et vert au dessus du bahut, puis nettoyer la boîte pour les confiseries, recoller du papier doré sous les verres des logette de la boîte à bétel, avant d’aller éclairer la cour pour y soigner les bulbes de narcisse de Chine changeant l’eau de chaque récipient, redresser chaque feuille, mettre des petits morceaux de bois entre les bulbes pour éviter qu’ils ne se touchent….


Le marché du Têt est le marché le plus nombreux de l’année, on y va pour faire des achats, mais on y va aussi pour s’amuser, le marché du tête donne en quelque sorte la mesure de la prospérité de la communauté. Puis on se met en commun pour tuer des cochons, pour confectionner des banh chung (gâteaux traditionnel de riz gluant), puis on reste autour de l’âtre pour en surveiller la cuisson dans la grande marmite tout en se proégeant du froid de la fin de l’hiver.
 

Après les achats, il faudra songer aux “expéditions du tet”. Les branches cadettes se doivent d’apporter des offrandes à la branche aînée de la famille: Volailles, fleurs et fruits, encens et votifs, massifs pour la branche directe, lingots ordinaires ou feuilles pour les autres.
 

Lors du premier jour de nouvel an, les gens sont heureux de guetter la végétation et toute la nature revenir à une vie normale, et souhaitent avoir quelque chose de nouveau, un progrès nouveau pour l’année nouvelle. On s’intéresse aux autres en s’informant mutuellement des événements qui pourraient survenir aux uns et aux autres, on évite de s’énerver et de s’enprendre à quiconque, même aux chiens et aux chats, d’enlever des ordures, puis on plante la perche rituelle, et dessine des arcs et des flèches à la chaux, tout cela en somme dans l’espoir que soi-même, sa propre famille, son propre pays, pour la nouvelle année, aura plus de sagesse, plus de santé, et prolifèrera encore plus. Les croyances sans fondements prennent naissance en général d’un besoin réel. Si on ne faisait pas ainsi, on n’est pas tranquille car on risquerait d’être poursuivi par la malchance et par le mauvais sort toute l’année.
 

Lors du premier jour du tet, il faut offrir les cadeaux aux proches. Il faut absolument faire fonctionner sa mémoire pour en extraire le nom de tous les parents, de toutes les relations de près ou de loin, surtout de ceux qui vous ont rendu un service, grand ou petit pour leur prouver son amitié, son esprit d’ouverture et pour mettre en pratique la devise ‘‘davantage d’ami et moins d’ennemis”. C’est aussi l’occasion de manifester des sentiments, des pensées chaleureuses qu’on n’a jamais eu le loisir de montrer tout le long d’une année de labeurs incessants, sans un seul instant pour se rendre visite ou pour bavarder ensemble. Une fois ces obligations faites, on arrive déjà à la moitié du mois, et c’est la cérémonie des dieux lares, puis réveillon… 
Si vous voudrez découvrir un Vietnam authentique et imerger dans la vie quotidienne des habitants, le Tet est une meilleure pérode de l'année.

 

 

logo 5 logo 4 logo 3 logo 2 logo 1